soirée folk-trad vendredi 23 mai - 21h00

Publié le par cercle des citoyens

Potons

Pibol, fraire de l'aiga,
aiga, gaug del pibol,
escambiatz de potons
jos tèrra e dins los aires
potons, a las rasics, de l'aiga josterrenca
potons secrèts e cauds dins la suaudor potenta
de la tèrra mairala ;
careça immateriala,
amont, dins la claror
dels folhacs enfrenits a l'aigueta soscaira,
potons d'ombra e de lutz
potons d'albor e de treslutz
e rajolants de cèl...
Los espèri, Pibol,
ieu, a ton ombra, aigueta.

Baisers

Peuplier, frère de l'eau,
eau, joie du peuplier,
vous échangez des baisers
sous terre et dans les airs,
baisers, aux racines, de l'eau souterraine,
baisers secrets et chauds dans la paix puissante
de la terre maternelle ;
caresse immatérielle,
là-haut, dans la clarté
des feuillages frissonnants à l'eau songeuse,
baisers d'ombre et de lumière,
baisers d'aube et de crépuscule
et ruisselants de ciel...
Je les attends, Peuplier,
moi, à ton ombre, eau vive.

Louisa Paulin, extrait du recueil Direm a la nòstra nena (éditions Vent Terral)

Publié dans saison 2007-2008

Commenter cet article